On vous attend !

Réindustrialiser :  un défi de la Filière Textile Habillement

Aujourd’hui, dans un contexte avec peu de perspectives positives, la filière doit agir !

Si la première vague nous a pris au dépourvu, nous en avons tiré de précieuses leçons qui nous permettent d’être plus actifs pour la seconde tout en construisant sa stratégie pour affronter l’année 2021, tant redoutée.

Alors que la distribution dans les boutiques, les grands magasins, les aéroports est à l’arrêt, il est évident que la fabrication de masques permet de combler un carnet de commandes insuffisant. Mais cela ne suffit pas.

La réindustrialisation est sur toutes les lèvres et elle est au cœur du plan de relance mis en place par l’Etat.

Mais, comment s’emparer de cette opportunité alors que les liens des textiliens français avec ses producteurs mais aussi les marques et les distributeurs se sont complétement distendus ? Comment réapprendre à travailler ensemble ? Comment ré-activer notre filière ?

Tout d’abord, le chef d’entreprise doit afficher sa volonté de convaincre ses clients et ses équipes qu’il nous faut désormais réfléchir ensemble pour offrir aux consomm’acteurs une mode plus vertueuse. Il faut également se fixer des objectifs tels que produire 20 % des collections plus responsables, voir locales à fin 2021. Enfin, regarder du côté du lin, du chanvre ou de la laine qui sont des secteurs qui cherchent à renaitre.

Le secteur doit aussi s’associer autour de projets tels que Produire Ensemble pour co-construire des collections en maitrisant mieux ses coûts de développement et ainsi ré-investir cette économie dans la production d’une mode Française qui a démontré son agilité, sa viabilité et son utilité.

Cette crise COVID est un désastre mais doit se placer comme un accélérateur de tendances pour ne plus remettre à demain les actions de bon sens.

On vous attend !

Sylvie Chailloux, Présidente de Mode Grand Ouest