Soft Brexit ?

Soft Brexit ? Rien n’est moins sûr.

Certes, la conclusion d’un accord a permis d’éviter le chaos du passage désordonné du marché unique à une simple relation de pays tiers à pays tiers, comme il en existe entre l’Union Européenne et la Russie ou entre l’Union Européenne et l’Afrique du Sud par exemple.

Cependant, le nouvel accord est un simple accord de « libre-échange » qui comporte en réalité de nombreux changements majeurs :

Des règles particulières s’appliquent aussi au e-commerce.

Pour une analyse détaillée, cliquez-ici

Le webinaire que nous avons organisé en novembre avec des représentants des douanes vous a permis de mesurer toute la complexité de ces changements.

Le marché britannique reste un marché extrêmement important : il est notre quatrième client en habillement avec plus de 750 millions d’euros d’exportations françaises. C’est pourquoi, malgré l’annulation des salons au premier semestre 2020, il est important de maintenir notre présence sur ce marché. Nous vous proposons une opération digitale de mise en relation avec des acheteurs britanniques, le French Fashion Corner UK, opérée par Business France, au mois de juin, et préparons, en écho, une Rencontre Acheteurs UK & Marques Françaises à Paris, avec le soutien du DEFI, comme nous le faisons régulièrement pour d’autres pays, au second semestre (si tout se passe bien !), et beaucoup d’autres opérations !

Nous sommes en contact étroit avec le Medef, les ministères et l’administration des douanes. N’hésitez pas à nous faire part des difficultés que vous rencontrez.

François-Marie Grau, Délégué Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin