3 questions à ... Bérangère Pagès
Déléguée Générale de la Fondation IFM

Trois questions à Bérangère Pagès

Déléguée Générale de la Fondation IFM, Bérangère Pagès a mis en place un fonds d’urgence pour aider les étudiants de l’Institut Français de la Mode, en difficulté financière en cette période de crise sanitaire. L’occasion de revenir sur le rôle de cette Fondation et ses actions.

Quand la Fondation a-t-elle été créée et avec quels objectifs ?

Nous sommes une jeune Fondation créée en décembre 2018 sous l’égide de la Fondation de France. Notre première mission est de permettre à l’IFM de financer des bourses d’études pour des étudiants qui, sans elles, n’auraient pas les moyens d’accéder à nos formations. Grâce à l’argent que nous avons collecté, 30 % des étudiants au sein des programmes de l’IFM ont pu bénéficier de ces bourses : c’est un pourcentage relativement élevé par rapport à d’autres écoles. Cela représentait, cette année, une enveloppe de 817 000 € contre 760 000 € l’année précédente. Et, à la rentrée prochaine, notre objectif est de pouvoir aider l’école à hauteur de 1 050 000 €…  Notre deuxième objectif est de financer des chaires de recherche ou d’enseignement sur des thématiques clés pour l’école. Par exemple, Kering finance une chaire sur la Sustainability et Première Vision sur les tendances de l’économie de la grande distribution. Cela permet à l’école d’être visible sur des sujets majeurs liés à la création, au management et aux savoir-faire dans le domaine de la mode.. Enfin, nous collectons des fonds pour soutenir l’innovation et l’entrepreneuriat au sein de l’école.

Actuellement ressentez-vous un besoin plus important de soutien aux étudiants ?

Évidemment ! Et le rôle de notre Fondation, outre ses missions récurrentes, est aussi d’intervenir dans les situations de crise comme la crise sanitaire actuelle. Il nous a semblé nécessaire et urgent d’apporter une aide aux étudiants qui avaient perdu une partie de leur revenu leur permettant de financer leurs frais de vie courante.  Nous avons donc créé un Fond d’Urgence. Tous les étudiants -boursiers ou non- devaient nous remettre un dossier pour accéder à cette aide. Nous en avons reçu une centaine qui ont été étudiés par la Commission d’Attribution d’Aide d’Urgence mise en place à  cette occasion. Les entreprises partenaires de la Fondation, les Alumni IFM, des Fédérations, dont la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin se sont mobilisés. Grâce à la campagne active menée par cette dernière auprès de ses adhérents, 17 400 €, ont pu être collectés et je l’en remercie grandement ! Au total, la Fondation a levé à ce jour 60 000 €, ce qui nous a permis de soutenir 80 étudiants avec une enveloppe moyenne d’aide de 670 € pour deux mois par étudiant. Nous comptons prolonger ces aides tant que des étudiants seront impactés financièrement

Quel type de campagnes menez-vous pour lever des fonds ?

Comme je vous le disais, nous sommes une Fondation sous égide de la Fondation de France. Cette caractéristique implique que nous ne pouvons pas faire des appels à générosité. Nous approchons donc des entreprises ou des donateurs individuels en « one to one », de façon personnalisée pour collecter des fonds sur les grandes missions de la Fondation. Les entreprises qui rejoignent la Fondation ont toutes en commun de vouloir aider l’IFM dans son développement. Bien entendu nous bénéficions du soutien historique de grandes marques comme Chanel, Hermés, LVMH ou Kering. Nous proposons à toutes les entreprises partenaires un accès privilégié aux étudiants, qu’elles recrutent potentiellement et aux professeurs de l’école. Nous leur offrons la visibilité de leur marque sur tous les supports de communication de l’IFM, dont un beau kakemono à l’entrée de l’école avec leurs logos ! Notre rôle, enfin, est de faire vivre cette communauté de partenaires. Notre réunion annuelle fin 2020 n’a malheureusement pas pu avoir lieu compte tenu du contexte mais nous espérons bien nous retrouver à la rentrée prochaine. Nous accueillons aujourd’hui 22 donateurs. Et nous entretenons avec eux une relation forte d’autant que l’IFM est la seule école de mode à avoir une Fondation.  Bien sûr, nous espérons élargir ce Cercle : un vrai défi mais un défi passionnant !