Incarner sa marque, quelle stratégie adopter ?

Construire une marque, c’est élaborer les contours d’une personnalité et poser les fondements d’une identité souvent proche de son créateur. Si la marque vit sur les réseaux sociaux à travers ses produits, la mise en avant d’un contenu plus personnel et spontané apparaît chez certains comme un levier inévitable dans notre société où l’image prône. C’est justement ce double aspect sur lequel une stratégie peut s’écrire. Alors, faut-il lever le voile de ses écrans pour incarner sa marque ?

Avec Elise Chalmin, Fondatrice de la marque éponyme, Claire Teixeira, Fondatrice de Rosaé Paris, Margaux Lönnberg Rydeng et Warren Guetta, co-Fondateurs de MARGAUX LONNBERG et Priscilla JOKHOO, Directrice du Service Entreprises de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, nous avons échangé de cette question, au micro de Adrien Garcia de Entreprendre dans la mode.

Leurs parcours, leurs rapports aux clients, aux réseaux sociaux… Un épisode passionnant !

« On aime bien reposter les looks de nos clientes car c’est aussi une façon de proposer comment mille filles vont s’approprier de mille façons une pièce. » Claire Teixeira, Fondatrice de Rosaé Paris

« Quand on a monté la marque, je ne me suis plus du tout mise en avant par rapport à mon blog. C’est comme si une page du livre se tournait. » Margaux Lönnberg Rydeng, co-Fondatrice de MARGAUX LONNBERG

« Je trouve ça tellement fort d’avoir une boîte, de se mettre en avant, de se prendre en photo et de montrer ton quotidien qui n’est pas toujours cool. Je pense que ça fait rêver les gens parce qu’ils sont curieux, mais il ne faut pas forcer les choses. » Warren Guetta, co-Fondateur de MARGAUX LONNBERG

« Une marque a pour objectif de durer dans le temps. C’est important de construire quelque chose de plus solide et corporate qui dépasse la personne. Au-delà de ça, c’est une entreprise avec des équipes où chacun apporte sa pierre à l’édifice, ce n’est pas juste le succès de quelqu’un. » Priscilla JOKHOO, Directrice du Service Entreprises de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

Cet épisode bénéficie du soutien du DEFI La Mode de France.

Ce poscast est également disponible sur Apple Podcast